L’armée israélienne a conçu une «nouvelle doctrine» de guerre pour Gaza: nettoyage ethnique

Publié le par le desobeissant

israel-gaza-1-.jpg

Selon un article publié en « exclusivité » sur le quotidien d’extrême droite israélien en ligne, Jpost, l’armée israélienne aurait « tiré les leçons de l’Opération Plomb Durci et du Rapport Goldstone » et prévoit dans sa prochaine attaque de Gaza le nettoyage ethnique de villages entiers et de camps de réfugiés.

L’armée israélienne ne manque décidément pas d’idées lorsqu’il s’agit de commettre des crimes de guerre et crimes contre l’humanité à Gaza. Selon le Jpost qui se targue d’une exclusivité médiatique, l’armée israélienne a conçu de nouveaux plans pour évacuer des villages entiers et des camps de réfugiés de la Bande de Gaza situés en « zones de conflit ».

Etant donné l’étroitesse de la Bande de Gaza cela implique automatiquement de prévoir le nettoyage ethnique de pratiquement toute la Bande. Bien entendu le Jpost se garde bien de parler de nettoyage ethnique.

Lors de l’Opération Plomb Durci fin 2008/début 2009, l’armée israélienne avait largué des millions de prospectus sur un certain nombre de zones de la Bande de Gaza qu’elle avait prévue d’envahir et passé plus de 250 000 appels téléphoniques sur des lignes fixes et de portables pour demander aux Palestiniens de quitter ces zones.

Pour aller où ?

L’Egypte avait d’ailleurs aussitôt fermé hermétiquement sa frontière avec Gaza craignant un afflux massif de réfugiés palestiniens.

Cette doctrine pour appuyer toute opération terrestre de l’armée israélienne explique comment ses forces terrestres doivent agir quand elles combattent dans des zones peuplées de civils. A l’origine de cette nouvelle doctrine :

Le Concepts and Doctrine Section du Commandement des forces terrestres de l’armée israélienne, et elle a été approuvé par le Maj Gl Sami Turgeman en charge du commandement central ouest des forces terrestres en début de mois.

C’est donc ce Maj Gl Turgeman qui sera responsable en cas d’attaque du nettoyage ethnique de certaines zones peuplées de civils palestiniens de la Bande de Gaza.

Selon la nouvelle doctrine régissant les opérations des forces armées terrestres israéliennes dans la Bande de Gaza, avant une invasion du camp de réfugiés de Jabalya lors d’une opération de grande envergure, par exemple, l’armée israélienne préviendra les habitants avant et leur donnera un certain temps pour partir.

Le Jpost précise d’ailleurs - « une nouveauté » - que l’armée entrera dans les zones à attaquer plus lentement pour permettre aux civils palestiniens de s’en aller.

Le Jpost oublie de mentionner par contre où ces réfugiés déjà réfugiés à Gaza depuis des décennies sont supposés s’enfuir.

En Egypte ?

Cette doctrine israélienne de nettoyage ethnique lors d’une opération militaire terrestre de grande envergure contre la Bande de Gaza n’est pas nouvelle. C’est l’option privilégiée de l’extrême droite israélienne depuis des années inclus au sein de l’armée israélienne.

Israël rêve depuis des décennies de se débarrasser à l’occasion d’une importante opération militaire terrestre des 1.5 millions de Palestiniens de Gaza majoritairement des réfugiés et de provoquer leur fuite dans le désert en Egypte.

Le président égyptien Hosni Moubarak a accusé Israël ce mercredi de vouloir transférer la responsabilité des Palestiniens de Gaza à l’Egypte.

« Israël essaie de se dérober de sa responsabilité vis-à-vis de Gaza et de la transférer à l’Egypte ».

Israël en tant que puissance occupante à la responsabilité des Palestiniens de Gaza.

Il a également dit qu’Israël travaille à perpétuer les divisions entre Palestiniens dans le but de séparer Gaza de la Cisjordanie occupée.

Source de certaines informations l’article du Jpost : “IDF draws up new Gaza war doctrine" YAAKOV KATZ - 06/23/2010 05:27 URL : http://www.jpost.com/Israel/Article.aspx?id=179244

 

Source planetenonviolence

Publié dans International

Commenter cet article