Le dollar pour les nuls

Publié le par le desobeissant

dollars-1-.jpgLe dollar est "la" monnaie d’échange international !

Qu’est-ce que cela signifie ? Ca veut dire que si vous voulez acheter du pétrole à un producteur, vous devez le lui payer en dollar, et non pas en Euros.
On ne peut pas comprendre ce qui se passe dans le monde et la crise sans comprendre ce qu’est le dollar. Car le dollar n’est pas une monnaie comme les autres. C’est une monnaie bénie par Dieu ... je rigole ! lol

On ne peut pas comprendre ce qui se passe dans le monde et la crise sans comprendre ce qu’est le dollar. Car le dollar n’est pas une monnaie comme les autres. C’est une monnaie bénie par Dieu ... je rigole ! lol

C’est très simple en réalité : le dollar est "la" monnaie d’échanges international ! Qu’est-ce que cela signifie ? Ca veut dire que si vous voulez acheter du pétrole à un producteur, vous devez le lui payer en dollar, et non pas en Euros. Tout ce qui concerne le commerce entre les pays doit utiliser le dollar.

Concrètement, si vous voulez acheter du pétrole, vous avez besoin d’avoir des dollars. Mais comment est-ce qu’on s’en procure ? Et bien en vendant quelque chose aux américains. Par exemple, au hasard, les autoroutes du sud de la France. Ensuite, avec ces dollars, vous pouvez les utiliser pour acheter du pétrole, fabriquer des choses avec, que vous revendez à la Chine par exemple (au hasard des centrales nucléaires, des avions) et vous récupérez des dollars venant d’ailleurs. Mais pour amorcer la pompe, il vous faut un achat de la part des américains. Vos dollars, si vous en accumulez comme la Chine, vous pouvez les retourner aux américains en achetant des actions d’entreprises américaines ou des bons au trésor. Mais dans ce cas, il risque de vous falloir d’autres nouveaux dollars pour refaire des échanges si vous avez tout renvoyé, et donc de revendre votre patrimoine aux américains.

C’est la ou c’est très intéressant pour eux, tant que les dollars restent hors des USA, c’est comme s’ils avaient acheté gratuit (via la planche à billet). C’est ce qui explique la richesse des USA, et pourquoi ils peuvent consommer beaucoup plus que le reste du monde, puisqu’ils peuvent acheter sans travailler, dans la mesure ou le dollar circule hors du pays. Voila pourquoi ils peuvent se permettre d’être obèses et d’avoir des villes tellement étalées et de prendre leur 4x4 pour aller acheter un pizza et la manger dans le jacuzzi de leur maison à 10 pièces.

Voila pourquoi le dollar est un "privilège exhorbitant" ou "le dollar c’est notre monnaie, c’est votre problème". Voila pourquoi 1 mois après avoir déclaré vouloir vendre son pétrole en Euro était déclenché la première guerre d’Irak contre Saddam Hussein.

Comment en est-on arrivé la ? Cet "accord" remonte a la fin de la seconde guerre mondiale. C’est l’accord de Bretton Woods. Mais il faut remonter a Karl Marx, qui déclenche la révolution communiste en Russie, en souhaitant mettre fin à la lutte des classe en éliminant la notion de propriété privée. Evidement, cela n’a pas été vu d’un bon œil par les capitalistes. C’est pour cela qu’Hitler, à la tête d’un pays ruiné a facilement trouvé des crédits, après des Rockefeller, banquier américain et magna du pétrole notamment, pour construire son armée, car il avait promis aux USA d’attaquer leur ennemi mortel : la Russie communiste. Il s’agissait de contrer la révolution communiste dans l’œuf. C’est pour cela que Ford, et IBM ont beaucoup aidés les Nazis aussi. C’est pour cela que même en 1938 l’Allemagne recevait du pétrole américain pour faire la guerre contre la France et l’Angleterre. Et donc, a un moment Hitler se retrouve face à la Russie, et comme tant d’autres avant lui, se heurte à la rudesse du pays et finalement les Russes prennent le dessus. C’est à ce moment la, et pas avant, que les américains s’engagent dans la guerre, devant le risque que la Russie ne convertisse l’Europe entière. Donc les américains débarques, s’attribuent les lauriers d’avoir sauvé l’Europe, et face à des pays ruinés, ils se retrouvent avec presque tout l’or du monde, et le seul pays non dévasté. C’est à ce moment la qu’ils imposent le dollar comme monnaie d’échange international en échange du plan Marshall pour reconstruire l’Europe.

Mais cet accord est bancal comme on l’a vu en introduction, car il "permet" / "oblige" les USA à acheter plus qu’ils ne vendent, pour inonder le monde de dollars. Cela les oblige à avoir un déficit de la balance commerciale, qui, s’il est trop important, paradoxalement, affaibli le dollar, le rendant, a un moment ou un autre, inutilisable pour les échanges, car trop dévalué. C’est le paradoxe de Triffin. C’est cette tension qui crée la guerre monétaire à la longue. Et c’est ce qui s’est passé, car au départ, le dollar était indexé sur l’or. Mais le général De Gaule a décidé de convertir tous les dollars Français en or, et il enclencha un mouvement international qui provoqua la décision de Nixon en 1971 de ne plus indexer le dollar sur l’or. Le dollar devenant complètement virtuel, il devient possible d’en imprimer autant qu’on voulait, et c’est ce qui à permis depuis ce temps de fabriquer des bulles économiques à la chaine et de ruiner, via la spéculation, des pays entier en jouant sur la valeur de leur monnaie. C’est à cette époque que prends son essor la mondialisation, les politiques libérales (Reagan, Thatcher) et ce n’est pas un hasard. Et ce n’est pas un hasard non plus si le mouvement s’accélère encore après la chute de l’URSS en 1991 et voit en 1999 l’abolition du Class Steagall Act qui permet une spéculation financière encore plus débridée. Mais le dollar, structurellement s’affaibli.

Pourtant, ce sont bien les américains qui ont "inventés" et forcé la mondialisation (via leur vassal Européen construit de toute pièces par eux), car l’idée étant d’augmenter le commerce international, et donc, les dollars exportés, et donc, leur propre "effet richesse gratuite".

C’est pour cela que les américains ont la première armée du monde. C’est pour cela qu’ils dépensent autant que le reste de la planète réunie pour leur armée. Il s’agit d’assurer, par la force, que le dollar reste la monnaie principale (et aussi de protéger l’approvisionnement en pétrole dont ils dépendent de manière vitale). Et, c’est la ou c’est magique, ils peuvent justement compter sur le dollar pour payer leurs dépenses militaires.

Sauf que depuis quelques temps, les choses changent. D’abord, sournoisement ou ouvertement, tous les autres pays de la planète sont contre le dollar, puisque au final, ca revient à payer une taxe pour les américains. Le dollar permet tous les excès américains, mais la crise des subprimes est une opportunité pour les autres pays, notamment la Chine, qui en profite pour multiplier les accords commerciaux hors dollars. La réaction unanime du reste du monde face au QE2 est aussi révélatrice de ce changement de mentalité. De plus les échecs de l’armée américaine en Afghanistan et en Irak fragilisent l’édifice. Et enfin le déficit commercial est tellement énorme qu’il fait exploser la dette des USA. Plus le reste du monde se développe et plus il demande des dollars.

Et on en arrive aujourd’hui à la crise "finale" du dollar, car tout s’inverse, et le dollar devient un fardeau pour le monde.

Voila pourquoi Naboléon 1er veut que le G20 Français soit consacré a la réforme du SMI (Système monétaire International) en conjonction avec la Chine. Mais vous comprenez bien que les américains ne peuvent pas se le permettre. Toute leur organisation sociale dépend du dollar. Contrairement aux Russes avant leur effondrement, ils n’ont aucune résilience. La fin du dollar signifierait la fin de leur richesse, la fin de leur hégémonie, la fin de leur empire. De toute manière, venant du nain, chien qui aboie ne mord pas, ça sera comme pour les paradis fiscaux ou la régulation de la finance, de l’esbroufe. De toute manière il n’est que le chef d’entreprise d’une petite succursale en Europe ! Ceci dit, le temps est compté pour le dollar.

Je n’ai pas parlé des aspects "pétroliers" de l’affaire, mais ils sont intrinsèquement liés au dollar et aux USA. Dollar=pétrole=USA. Et de la même manière on a un parallèle avec les dates. L’industrie du pétrole, les premiers puits, ont été inventés là-bas. La pétrochimie, la révolution verte, la voiture prennent leur essor après la 2ème guerre mondiale. En 1971, les USA atteignent leur pic pétrolier interne, en même temps que Bretton Woods prends fin. Et actuellement nous atteignons le pic pétrolier mondial, en pleine crise des subprimes. Tout est relié. La fin du pétrole "facile" signe la fin du dollar (pétrodollar, monnaie d’échange du dollar), la fin du capitalisme américain, et la fin du budget démentiel de l’armée américaine (le coût des guerres au moyen orient doit approcher les 10 000 milliards de dollars). Enfin pour être exact, de n’est pas la "fin", mais l’insoutenabilité.

Yoananda

Publication originale

Points clés

Le dollar est LA monnaie utilisée pour les échanges internationaux

La valeur du dollar n’est basé que sur l’idée de la puissance américaine (et non pas une richesse réelle)

Le dollar est lié intrinsèquement au pétrole (et la sécurisation des approvisionnements par l’armée américaine)

Le dollar est un privilège gigantesque qui donne un avantage aux USA

Ce privilège est de plus en plus contesté et de plus en plus difficile à maintenir avec le temps

 

Source :Yoananda

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article