Sarkozy et ses potes de l’OTAN veulent introniser un pantin aux mains sales en Libye

Publié le par le desobeissant

Le Président français semble être atteint d’amnésie au sujet de la Libye : les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien n’ont jamais existé. Les médias français manipulés comme d’habitude par le pouvoir jouent leur rôle traditionnel de désinformation. Nous pouvons avoir l’impression que nous avons le cerveau lobotomisé.

otan-20france-20cout-20sarkozy-1-.jpgLe Président français semble être atteint d’amnésie au sujet de la Libye. Les médias français manipulés comme d’habitude par le pouvoir jouent leur rôle traditionnel de désinformation. Nous pouvons avoir l’impression que les infirmières bulgares et le médecin palestinien n’ont jamais existé.

Faut-il avoir démissionné du gouvernement du colonel Kadhafi pour s’absoudre de toutes ses fautes de criminel ? Il s’agit bien de Mustapha Abdeljalil.

Nous entendons partout que Sarkozy a délégué son « ami » Bernard Henri Lévy en Libye. Ce dernier qui veut apparaître en permanence dans les médias, semble jouir d’une bonne presse aux yeux du Président français. BHL devrait faire un peu de recherche que de se comporter comme un vulgaire « abruti » qui se rend en Libye aux frais de la France, certes il est envoyé par Monsieur Sarkozy. Faut-il qu’il nous fasse croire que la démocratie va arriver en Libye avec un suppôt de satan (Satan représenté par le « dictateur » Kadhafi reçu en grandes pompes en 2007 à Paris par le Président actuel. Voilà que la France reçoit un autre inidividu qui est peut-être pire que celui qui vient de quitter le pouvoir. Cet homme est un traitre. Il a les mains sales. C’est un homme dangereux pour la Libye.

Mustapha Abdeljalil, président CNT qui sera certainement intronisé par Sarkozy, Obama et leurs autres potes occidentaux Président de Libye de l’après Kadhafi est une personne qui ne mérite pas ce poste de président d’un pays. Il fait partie des anciens tortionnaires. Il ne faut pas lui faire confiance. Sarkozy semble avoir oublié, ou du moins il feint de l’ignorer que c’était cet homme de pouvoir qui en 2006, occupait le poste de président de la Cour d’appel de Tripoli qui avait condamné à la peine de mort les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien.

Pour revenir à ces dirigeants occidentaux actuels (OBAMA, MERKEL, SARKOZY, CAMERON, etc) qui sont amnésiques. Ils jettent aux oubliettes, l'un des plus graves attentats judiciaires commis sous la présidence de Kadhafi, dont Mustapha Abdeljalil était un pilier. Cet homme a manœuvré pendant huit ans pour faire « tuer » ces six personnes.

1009637090_small-1-.jpgPour revenir à cette histoire, le médecin palestinien et les cinq infirmières bulgares étaient arrivés en Libye en 1998, pour exercer dans la pédiatrie, à l’hôpital de Benghazi. Au début de l’année 1999, les enquêteurs libyens ont découvert le ravage de l infection par le virus du sida (VIH) auprès des patients. L’enquête qui aurait due être juste et bien menée, s’est tout simplement focalisée et restreinte sur l’hôpital de la ville de Benghazi, pour mettre en exergue un « supposé » complot. La faute de fait des enquêteurs retombaient sur les étrangers. Ces contaminations n'étaient pas dues aux déficiences du service de santé de ce pays, mais à une équipe de terroristes étrangers venus spécialement en pédiatrie pour tuer des enfants libyens et discréditer le beau et grand régime libyen de Kadhafi. Triste sort pour les infirmières et le docteur en pédiatrie. Le juge Mustapha Abdeljalil était là pour effectuer la basse besogne. L’histoire connaîtra un procès des plus pourris de l’humanité avec toutes sortes d’incohérences scientifiques mises en évidence. Des spécialistes européens démontrèrent que la justice menée par ABDELJALIL était incohérente et vide de sens. Ce super magistrat a tout de même abouti avec des interrogatoires trafiqués et autres tortures à une sentence de peine de mort pour ces innocents :

- Complot international contre la sécurité de l 'Etat ;
- Empoisonnement de plus de trois cent cinquante enfants ;
- Atteintes aux mœurs par consommation d'alcool, d’adultère et de luxure.

 

Le Président en fuite Kadhafi le nommera pour le récompenser en 2007 ministre de la justice, Mustapha Abdeljalil occupera ce poste jusqu’à sa défection en début d’année, au mois de février 2011. Nul ne sait comment il est devenu ou a été nommé Président du CNT.

Sarkozy, le Président français, Obama, le Président américain et ses autres « amis » de l’Otan devraient réfléchir avant de raconter n’importe quoi à l’opinion publique.

La conférence de Paris du jeudi 1er septembre 2011 est étrange. La question des avoirs gelés à l'étranger était au centre de la conférence des « amis de la Libye », organisée par la France. La soixantaine de délégations, dont 13 chefs d'État, attendues, étaient là pour adouber un nouveau dictateur, à la solde de l’Occident. Faut-il qu’on (les média) fasse (nt) croire à l’opinion qu’il s’agissait de l'occasion pour les Libyens d'exprimer leurs besoins en aide d'urgence. L'Élysée, où s’est déroulée cette mascarade de rencontre veut donner l’impression d’œuvrer pour la Paix alors qu’elle œuvre pour ses intérêts. Aujourd’hui 1er septembre 2011, Total a repris ses intérêts pétroliers et même plus en Libye. Bravo Monsieur Sarkozy d’ouvrer pour ses amis.

Antoine Christian LABEL

Source :Agoravox

 

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article